Créer une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) ne peut que vous ravir, car elle peut être fondée par un associé unique et avec un capital sans montant minimum.

Au fil du temps, elle a séduit beaucoup d’entrepreneurs, grâce aux nombreux avantages qu’elle procure.

En effet, le président d’une SASU peut bénéficier du régime général affilié. Une protection sociale identique à celle des salariés, bien qu’il ne peut prétendre à une assurance chômage.

Une SASU peut aussi opter, temporairement, pour un régime fiscal des sociétés de personnes, qui n’est valable que pendant cinq ans.

En effet, contrairement aux entreprises individuelles telles que l’EURL ou L’EIRL, la SASU ne permet pas de profiter, sur une longue période, du régime des sociétés de personnes.

Mais la SASU facilite le développement de l’entreprise et rend la tâche plus facile à l’entrepreneur, en lui permettant de céder une partie de ses actions. La SASU peut ainsi devenir SAS, mais uniquement dans le but de mettre à jour les statuts de l’entreprise et prévoir le fonctionnement à plusieurs associés.

Elle limite les responsabilités de l’associé dans les apports qu’il produit, sauf dans le cadre d’un emprunt.

Les cotisations sociales ne sont pas supportées par les dividendes versées par une SASU, ce qui peut donner au travailleur indépendant un réel avantage.

Comment procéder à la constitution de votre SASU ?

Pour la création d’une SASU, il est obligatoire de procéder à la rédaction des actes juridiques qui prévoient le fonctionnement de votre société et qui doivent comprendre :

  • L’identité de la personne physique.
  • La durée de l’entreprise.
  • La forme juridique SAS.
  • Le siège social.
  • Le montant du capital et les apports produits.
  • La représentation de chaque catégorie de valeur nominale des actions par le capital et leur formes.
  • L’identité de l’apporteur avec l’évaluation de ses apports et le nombre de ses actions.
  • L’identité du président ou d’un premier dirigeant.
  • La répartition du résultat, du boni de liquidation et de la constitution des réserves

Toutefois, ce sont les caractéristiques du projet et les besoins du chef d’entreprise qui conditionnent le choix du statut juridique le plus adapté pour pratiquer une activité donnée. C’est à partir de ces éléments qu’il sera possible d’orienter convenablement le chef d’entreprise vers le statut juridique approprié.

Est-il est recommandé d’avoir l’avis d’un professionnel dans le domaine ?

La réponse est affirmative. Devant l’importance du choix que vous allez devoir faire, il est fortement conseillé d’avoir plusieurs avis de professionnels, quant à la pertinence de votre choix. Il est, notamment, recommandé d’avoir recours aux services d’un expert comptable pour la gestion comptable et fiscale de votre société.

Alixia propose aussi :